­Comment améliorer l’air de son logement quand on est futurs ou nouveaux parents ?

­Comment améliorer l’air de son logement quand on est futurs ou nouveaux parents ?
Le bon geste

Le bon geste

Limiter les sources de polluants dans le logement et aérer régulièrement, au moins deux fois par jour.

­­­Les enfants sont exposés à des polluants environnementaux avant et après leur naissance

Les femmes enceintes et les enfants sont considérés comme particulièrement sensibles aux polluants environnementaux.

Pendant la grossesse, certains polluants, tels que les perturbateurs endocriniens, les allergènes ou les cancérigènes, peuvent avoir des effets néfastes sur la santé de votre enfant.

Après la naissance, les enfants présentent une sensibilité élevée aux polluants de l’environnement, en raison de leur croissance rapide, de leur physiologie particulière, de leur petite taille et de leurs activités de découverte.

­­­Améliorer la qualité de l’air de son logement au quotidien

La pollution de l’air intérieur provient de sources multiples :

  • des produits de la vie courante : produits ménagers, parfums d’intérieur, cosmétiques, tabagisme, etc. ;
  • de sources présentes dans le logement : meubles, chauffages à combustible, matériaux de construction, etc.) ;
  • de la pollution extérieure : pollution atmosphérique, activité industrielle, radon, etc.

Il est possible d’améliorer la qualité de l’air intérieur en adoptant certaines habitudes comme réduire l’utilisation des produits ménagers, éviter les parfums d’ambiance, entretenir son système de chauffage, prévenir l’humidité, ne pas fumer à l’intérieur, etc.

Il est aussi essentiel de renouveler l’air intérieur avec :

  • une aération du logement, hiver comme été, en ouvrant les fenêtres en grand deux fois par jour pendant au moins dix minutes, et pendant toute autre activité qui diffuse des polluants comme le ménage ou la cuisine ;
  • un système de ventilation efficace dont l’entretien est réalisé régulièrement. ­

­­­Adopter des gestes simples pour l’aménagement de l’espace de votre enfant

Si des travaux sont réalisés pour aménager l’espace de votre enfant, il est conseillé de choisir des matériaux à faible émission de composés organiques volatils (COV). Ces substances chimiques nocives sont émises par certains produits et matériaux de bricolages. Lors de l’achat de ces produits, privilégier ceux qui émettent le moins de polluants : ils sont reconnaissables grâce à l’étiquette « Émissions dans l’air intérieur » qui signale le niveau d’émission de COV sur une échelle allant de A+ (faible) à C (forte).

Le mobilier neuf, particulièrement les meubles en bois aggloméré, dégage aussi des COV. Il est donc important d’aérer pendant plusieurs semaines l’espace de bébé avant qu’il l’occupe.

Enfin, il est déconseillé aux femmes enceintes de participer aux travaux.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).