­Comment limiter l’humidité dans son logement ?

­Comment limiter l’humidité dans son logement ?
Le bon geste

Le bon geste

Pour éviter le développement de moisissures, aérer quotidiennement son logement notamment lors d’activités produisant de l’humidité.

Les sources d’humidité dans le logement

Au sein du logement, les sources d’humidité sont multiples. Elles peuvent être liées :

  • aux activités quotidiennes : la cuisson des aliments, la toilette du corps ou encore le séchage du linge ;
  • à une fuite d’eau, à des infiltrations, à des remontées humides par le sol ou à des « ponts thermiques » (parties du bâti où l’isolation est défectueuse, provoquant des déperditions de chaleur qui favorisent l’humidité).

L’humidité est exprimée en pourcentage et peut être mesurée facilement grâce à un hygromètre. Le taux d’humidité idéal se situe entre 40 % et 60 %, dans une pièce chauffée entre 18°C et 22°C.

L’excès d’humidité peut causer l’apparition de moisissures

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui s’installent sur différents matériaux tels que le bois, le papier, le tissu ou encore sur les produits alimentaires. Elles se traduisent généralement par l’apparition de tâches de tailles variables, souvent de couleur noire ou verte, sur les surfaces contaminées, mais elles peuvent aussi être cachées.

Leur développement est généralement favorisé par la présence d’une humidité trop élevée dans un espace clos. Les pièces humides mal ventilées, mais aussi les plafonds et les bas de murs mal isolés ou mal étanchéifiés, sont donc des surfaces propices à l’apparition et à la croissance de moisissures.

L’exposition aux moisissures, notamment par inhalation, peut causer des réactions allergiques et des irritations des muqueuses, particulièrement chez les personnes sensibles, ou l’aggravation de pathologies respiratoires déjà connues comme l’asthme.

Des gestes simples pour éviter l’excès d’humidité

Au quotidien, des gestes simples permettent de limiter la présence d’humidité dans votre logement :

  • aérer lors de la cuisson d’aliments et après la toilette ;
  • sécher le linge à l’extérieur et si cela n’est pas possible, ouvrir les fenêtres pendant le séchage.

Si votre logement semble humide, rechercher les sources d’humidité anormales (fuites d’eau, infiltration) et faites intervenir un professionnel si besoin pour les réparer.

En présence de tâches de moisissures, il est nécessaire de les nettoyer. Si vous ne souffrez pas de pathologies respiratoires, vous pouvez le faire vous-même. Dans ce cas, il est conseillé de porter un masque et des gants en caoutchouc pour vous protéger des particules potentiellement émises lors du traitement. Il est aussi possible de faire intervenir un professionnel si besoin.

Il est déconseillé de camoufler les moisissures par de la peinture ou par la pose de nouveaux revêtements. Il faut également éviter toutes les pratiques susceptibles de mettre en suspension des particules (grattage à sec des moisissures ou recours à un aspirateur).

Enfin, toujours assurer le renouvellement de l’air intérieur en ouvrant en grand la fenêtre au moins 10 minutes, deux fois par jour, et en nettoyant régulièrement les systèmes de ventilation du logement.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).