Comment limiter les effets du bruit sur la santé ?

Comment limiter les effets du bruit sur la santé ?
Le bon geste

Le bon geste

Lorsque l’environnement est bruyant, mettre des protections auditives et faire des pauses régulières dans des lieux calmes.

Les risques de l’exposition au bruit dépendent du niveau sonore et de la durée d’écoute

Le bruit est un son, c'est-à-dire un phénomène physique, associé à une perception négative par l’individu qui l’entend.

L’intensité d’un bruit à un moment donné est mesurée en décibel (dBA) sur une échelle allant de 0 dB(A) à 120 dB(A), avec différents seuils :

  • le seuil de référence à 0 db(A) correspond au niveau minimal pouvant être perçu par l'oreille humaine ;
  • le seuil de risque pour l’audition à 85 db(A) : à partir de ce seuil, la durée d’exposition à la source de bruit est un facteur important de risque. C’est aussi le seuil de référence de la réglementation « bruit au travail » qui impose alors le port de protection auditive ;
  • le seuil de douleur à 120 db(A) correspond au niveau auquel les oreilles font mal.

À titre d’exemples, il est estimé qu’une conversation normale génère 50 dB(A), une rue à fort trafic 80 dB(A), l’écoute au casque 90 dB(A) et un avion qui décolle 130 dB. Dans une salle de concert ou une discothèque, la limite légale est de 102 dB(A) sur une durée maximale de 15 minutes.

L’impact du bruit sur la santé

Au-delà de la gêne, l’excès de bruit peut avoir des effets sur l’audition (bourdonnements ou sifflements dans les oreilles : acouphènes ; extrême sensibilité aux sons : hyperacousie), mais peut aussi perturber le sommeil, diminuer les performances de concentration, aggraver des pathologies cardiovasculaires sur le long terme, etc.

Quel que soit l’âge, un excès d’exposition dans le temps à des volumes sonores élevés baisse, à terme, la capacité à entendre définitivement.

En présence de bourdonnement ou de sifflement persistant, ou en cas de sensation de baisse de l’audition, en parler à votre médecin qui pourra envisager un bilan auditif.

Des gestes simples pour limiter son exposition aux bruits et celle des autres

Lorsque vous êtes exposé à des bruits plus intenses, protéger les oreilles en utilisant des bouchons d’oreille adaptés :

  • durant un spectacle bruyant (concert, festival, matchs, etc.), mettre des bouchons d’oreille adaptés, s’éloigner des enceintes et faire des pauses régulières dans des zones calmes ;
  • mettre des bouchons d’oreille lors de la pratique d’un instrument de musique ;
  • mettre un casque anti-bruit lors de l’utilisation d’un appareil bruyant (par exemple une tondeuse).

Avec un casque ou des écouteurs :

  • ne pas monter le volume au-delà de la moitié du maximum permis par l’appareil ;
  • limiter la durée d’écoute ;
  • ne pas augmenter le volume pour couvrir les bruits ambiants ;
  • ne pas dormir avec des écouteurs ou un casque.

Enfin, au quotidien, baisser le volume du son de la télévision ou de la musique ou encore éteindre ces appareils lorsque vous discutez avec d’autres personnes.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).