Comment réduire les effets des pollens sur votre santé ?

Comment réduire les effets des pollens sur votre santé ?
Le bon geste

Le bon geste

En période de pollinisation, il est recommandé de se laver régulièrement le nez avec du sérum physiologique.

L’exposition aux pollens en France

Le grain de pollen est l'élément reproducteur produit par les organes mâles des plantes. Il joue ainsi un rôle essentiel dans la reproduction de la majorité des plantes. Selon les espèces, il est soit transporté strictement par le vent, soit dispersé par le vent ou les insectes.

La période de pollinisation varie selon les plantes. En fonction de la région métropolitaine, des pollens peuvent être présents dans l’air ambiant entre mi-janvier et octobre, avec un pic au printemps et en été.

Il faut toutefois savoir que toutes les plantes ne sont pas allergisantes. En France, ce sont les pollens issus de plantes graminées (formant des épis) et de certains arbres comme le cyprès dans le sud-est ou le bouleau dans le quart nord-est qui provoquent des allergies. Enfin, l’ambroisie dans la vallée du Rhône est l'une des plantes les plus allergisantes.

Les symptômes d'une allergie aux pollens

Certains pollens peuvent être responsables de réactions allergiques au niveau des muqueuses respiratoires et/ou oculaires. Plus rarement, ils peuvent être responsables de réactions cutanées, telles que l’eczéma ou l’urticaire.

L’allergie respiratoire, qui fait suite à une réponse immunitaire importante lors d’une exposition à certains pollens, se présente sous forme de rhinite ou d’asthme.

Les symptômes de la rhinite sont :

  • le nez bouché ;
  • des éternuements ;
  • le nez qui coule.

Ces symptômes respiratoires peuvent être accompagnés de démangeaisons des yeux, d’une rougeur conjonctivale, de larmoiement, ou encore de paupières enflées et collées.

Les symptômes de l’asthme sont :

  • une respiration sifflante à l’expiration ;
  • un sentiment d’oppression thoracique ;
  • des épisodes récidivants de toux ;
  • un essoufflement après un effort, parfois une fatigue anormale brutale ;
  • une pâleur.

Limiter les effets allergisants des pollens

En période de vigilance pollinique, il existe des gestes simples à adopter pour réduire son exposition aux pollens.

Chez soi :

  • se rincer les cheveux le soir, car les pollens se déposent en grand nombre sur les cheveux ;
  • favoriser l’ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, car l’émission des pollens dans l’air débute dès le lever du soleil ;
  • éviter l’exposition aux autres substances irritantes ou allergisantes en air intérieur (tabac, produits d’entretien, parfums d’intérieur, encens, etc.).

À l’extérieur :

  • porter des lunettes ;
  • éviter les activités extérieures qui entraînent une surexposition aux pollens (tonte du gazon, entretien du jardin, activités sportives, etc.) ; en cas de nécessité, privilégier la fin de journée et le port de lunettes de protection et de masque ;
  • éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, car les pollens se déposent sur le linge humide ;
  • à pied ou à vélo, emprunter de préférence les axes routiers les moins fréquentés pour éviter l’exposition à la pollution atmosphérique ;
  • en cas de déplacement en voiture, garder les vitres fermées.

Les symptômes allergiques peuvent être soulagés grâce à des médicaments prescrits par votre médecin généraliste ou allergologue. Pour connaître les périodes polliniques en fonction des espèces, il est possible de s’abonner aux indicateurs environnementaux directement sur le site Recosanté.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).