­Comment utiliser l’eau de pluie ?

­Comment utiliser l’eau de pluie ?
Le bon geste

Le bon geste

Ne pas boire, cuisiner et laver la vaisselle avec l’eau de pluie récupérée.

­L’eau de pluie n’est pas potable

L’eau de pluie correspond à l’eau collectée sous les toitures suite aux précipitations. Elle est non potable car elle est contaminée :

  • microbiologiquement, lors du ruissellement sur le toit et du stockage dans la cuve ;
  • chimiquement, avec la présence de pesticides et de métaux liés au ruissellement sur le toit.

L’eau de pluie ne respecte donc pas les limites de qualité fixées par le code de la santé publique pour les eaux destinées à la consommation humaine : elle ne peut pas être bue ni utilisée pour cuisiner ou faire la vaisselle.

Il est aussi interdit d’utiliser à l’intérieur de votre habitation l’eau de pluie qui a ruisselé sur un toit contenant de l’amiante-ciment ou du plomb.

L’eau de pluie peut être récupérée pour certains usages domestiques

Il est possible de récupérer et d’utiliser l’eau de pluie chez soi pour des usages domestiques :

  • à l’intérieur : remplir la chasse d’eau des toilettes et laver le sol ;
  • à l’extérieur : arroser le jardin, nettoyer la voiture, etc. Il n’y a pas de restriction à l’utilisation de l’eau de pluie à l’extérieur.

À noter : vous pouvez consommer les produits cultivés dans votre jardin si vous les arrosez avec l’eau de pluie récupérée grâce à votre système de récupération.

La récupération nécessite une installation spécifique

­La récupération de l’eau de pluie nécessite une installation spécifique :

  • l’eau de pluie récupérée doit avoir uniquement ruisselé sur une toiture qui n’est pas accessible (sauf pour assurer son entretien et sa maintenance) ;
  • le stockage de l’eau doit être fait dans une cuve hors-sol ou enterrée ;
  • une plaque de signalisation comportant la mention « Eau non potable » avec un pictogramme explicite doit être affichée à côté de chaque point de soutirage d’eau de pluie et WC alimenté par l’eau de pluie ;
  • les robinets d’eau de pluie doivent pouvoir être verrouillés et bloqués. Leur ouverture doit être prévue avec un outil spécifique, qui n’est pas attaché en permanence au robinet ;
  • aucun produit anti-gel ne doit être appliqué dans la cuve de stockage. Dans les régions où la prolifération de moustiques est importante, ajouter une moustiquaire sur la cuve de récupération de l’eau de pluie.

Si l’installation est raccordée au réseau d’assainissement collectif (rejet des eaux usées dans les égouts), il est obligatoire de faire une déclaration d’usage. C’est le cas si vous utilisez l’eau de pluie récupérée à l’intérieur de votre domicile. Cette déclaration doit être effectuée en mairie, sur papier libre, auprès du service chargé de l’assainissement.

Enfin, l’installation doit être entretenue régulièrement :

  • tous les 6 mois : vérifier la propreté des équipements, la présence d’une plaque signalétique eau non potable et l’absence de connexion entre le réseau destiné à la consommation humaine et le réseau de distribution d’eau de pluie ;
  • tous les ans : nettoyer les filtres, vidanger et désinfecter la cuve de stockage. Vérifier également les vannes et les robinets de soutirage. Il est possible de faire intervenir une entreprise spécialisée.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).