L'air intérieur des logements est-il pollué ?

L'air intérieur des logements est-il pollué ?
Le bon geste

Le bon geste

Aérer au moins 10 minutes deux fois par jour en ouvrant les fenêtres pour créer un courant d'air dans chaque pièce du logement.

L’air est plus pollué à l’intérieur qu’à l’extérieur

Nous passons environ 80 % de notre temps dans des espaces fermés où l’air que nous respirons est en moyenne 4 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur !

La pollution de l’air intérieur provient de l’utilisation de produits de la vie courante (produits ménagers, parfums d’intérieur, cosmétiques, tabagisme, etc.), de sources présentes dans le logement (meubles, chauffages à combustible, matériaux de construction, etc.) et de la pollution extérieure (pollution atmosphérique, activité industrielle, radon, etc.).

L'air intérieur est dégradé par de nombreux polluants

  • Les polluants chimiques comme les composés volatiles organiques, les perturbateurs endocriniens suspectés ou le monoxyde de carbone.
  • Les polluants biologiques tels que les allergènes provenant d'acariens, de plantes ou d'animaux domestiques, et les moisissures dues à l'humidité.
  • Les particules et les fibres provenant de la poussière, de l'air extérieur, de la fumée de tabac ou encore du chauffage au bois ou au charbon.
  • Les polluants physiques comme le radon (gaz radioactif naturellement présent dans les sols et dans des concentrations plus ou moins fortes selon le logement.

Ces polluants peuvent avoir des effets immédiats ou à long terme sur la santé. Ces effets dépendent de la nature du polluant, de la durée d'exposition et de la sensibilité des personnes (enfants, personnes avec des pathologies, femmes enceintes, personnes âgées, etc.).

Quelques gestes simples permettent d'améliorer la qualité de l'air intérieur

Pour diminuer l’exposition aux polluants de l’air intérieur, il suffit :

  • de réduire leurs sources d’émission, en limitant l’usage des produits de la vie quotidienne ;
  • d’aérer son logement en ouvrant les fenêtres ;
  • d’assurer le bon fonctionnement du système de ventilation conforme à la réglementation.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).