Pollution de l’air en voiture : comment la limiter ?

Pollution de l’air en voiture : comment la limiter ?
Le bon geste

Le bon geste

Pour limiter la pollution de l’air, privilégier la marche, le vélo ou les transports en commun pour les trajets de moins de 2 km car le moteur du véhicule n'a pas le temps de chauffer.

L'air intérieur des voitures est en général plus pollué qu'à l'extérieur

L’air à l’intérieur d’une voiture est généralement plus pollué que l’air extérieur. Les entrées d’air des véhicules captent une partie des émissions des pots d’échappement comme le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines. Le faible volume d’air dans l’habitacle conduit à une concentration de ces polluants.

En plus de la pollution venant de l’extérieur, les revêtements intérieurs des voitures émettent des composés organiques volatiles (COV). Ils sont émis par la majorité des substances chimiques utilisées pour la fabrication des sièges, accoudoirs, vernis, peintures, colles ou revêtements de sol.

Ainsi, comme pour son logement, il est primordial d’ouvrir régulièrement les fenêtres de sa voiture !

Quand aérer son véhicule ?

Il est recommandé d’ouvrir régulièrement les fenêtres de sa voiture pour renouveler l’air, surtout si elle est neuve. Aspirer aussi régulièrement la moquette et les tissus des sièges et ne pas utiliser de parfums d’intérieur.

Il faut toutefois éviter d’ouvrir les fenêtres et couper l’arrivée d’air extérieur de sa voiture lorsque l’environnement immédiat est particulièrement pollué : dans un lieu clos (tunnel, parking souterrain, etc.), dans un bouchon ou derrière un véhicule polluant.

Les bons réflexes pour adopter l’éco-conduite

Une vérification de la pression des pneus et un entretien régulier permettent de réduire la consommation de carburant du véhicule. Des réflexes de conduite simples à adopter existent : démarrer en douceur, passer sans attendre le rapport supérieur, anticiper les ralentissements en utilisant le frein moteur et couper le moteur lors d’un arrêt.

Réduire sa vitesse permet aussi d’économiser du carburant : 10 km/h en moins permettent d’économiser jusqu’à 5 litres de carburant et de réduire de 12,5 % (soit 12 kg) les émissions de CO2 sur 500 km.

Enfin, ne pas abuser de la climatisation : elle peut entraîner une surconsommation importante de carburant, de 10 % sur route à 25 % en ville.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).