­Pollution des sols liée à l’activité humaine : quels effets sur la santé ?

­Pollution des sols liée à l’activité humaine : quels effets sur la santé ?
Le bon geste

Le bon geste

Les gestes à adopter pour limiter l’exposition à des sols pollués sont adaptés au type de pollution. Pour connaître les risques près de chez vous dès maintenant, consulter Géorisques.

­La pollution des sols est en général liée aux activités humaines

Les sols jouent un rôle très important dans la préservation de l’environnement. Ils assurent la disponibilité en eau de qualité, la préservation de la biodiversité ou encore la sécurité alimentaire. Pourtant, ils subissent d’importantes dégradations liées aux activités humaines comme l’industrie et l’agriculture. En France, on recensait en 2018 près de 6 800 sites et sols pollués ou potentiellement pollués.

Les sources de pollution des sols d’origine humaine, en lien avec des activités industrielles ou agricoles actuelles ou passées, sont diverses : retombées atmosphériques, accidents de manutention ou de transport, défaut d’élimination de déchets, d’effluents, de produits toxiques ou dangereux, ou encore pratiques agricoles, etc. Ces types de pollution peuvent s’étendre, sous l’effet de la dispersion, et contaminer l’eau et l’air, et ainsi atteindre les différents milieux.

­L’exposition à la pollution des sols d’origine humaine peut avoir des conséquences sur la santé

Les substances qui polluent le sol sont majoritairement des hydrocarbures, des métaux (cadmium, plomb, etc.) et des métalloïdes (bore, arsenic, etc.). Elles sont plus ou moins toxiques non seulement pour les humains, mais aussi pour la flore et la faune.

Pour les humains :

  • les hydrocarbures peuvent induire des maladies pulmonaires en cas d’inhalation. Ils peuvent également provoquer un dessèchement ou des gerçures de la peau après des contacts répétés ;
  • certains métaux et métalloïdes peuvent provoquer des cancers, des troubles de la reproduction ou encore des atteintes rénales, osseuses, des pathologies cardiovasculaires, respiratoires et gastro-intestinales en cas d’exposition prolongée par ingestion.

L’exposition à des sols pollués peut se faire par l’eau, l’air ou la nourriture

Par exemple, la pollution des sols peut avoir un impact sur la qualité des eaux de surface par ruissellement et sur la qualité des eaux souterraines par infiltration des polluants.

L’exposition à cette pollution peut se faire par de multiples biais, par exemple :

  • ingestion de denrées alimentaires d’origine végétale ou animale (poisson, etc.), issues de milieux pollués ;
  • ingestion d’eau issue de nappes phréatiques polluées ;
  • ingestion de terre par les enfants exposés notamment lors de jeux à même le sol ;
  • inhalation de poussières contaminées par des polluants ;
  • inhalation suite à la volatilisation des polluants à partir des sols.

Notification iOS
Notification macOS

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).