Quels comportements adopter en cas de sécheresse ?

Le bon geste

En période de sécheresse, respecter l’arrêté préfectoral de restriction de l’usage de l’eau en vigueur dans votre département. Pour le consulter, rendez-vous dans votre mairie ou sur le site des préfectures.

Les causes et conséquences de la sécheresse

La sécheresse est un phénomène naturel caractérisé par un manque d’eau sur une durée suffisamment longue pour affecter les sols et la végétation. Un épisode de sécheresse peut être ponctuel ou cyclique.

Une sécheresse est généralement causée par des phénomènes naturels en cas de précipitations insuffisantes et de températures élevées. Une consommation excessive d’eau liée aux activités humaines peut toutefois aggraver la sécheresse et menacer la pérennité des nappes phréatiques.

La sécheresse a des conséquences diverses :

  • déstabilisation des milieux naturels : assèchement des cours d’eau, réchauffement de la température des eaux de surface, conséquences sur la faune et la flore ;
  • augmentation du risque d’incendie en cas de fortes chaleurs et de temps sec ;
  • déficit d’eau pour l’usage agricole et conséquences sur les récoltes ;
  • difficulté d’approvisionnement en eau potable et baisse de la qualité : la baisse du niveau des nappes favorise parfois la hausse des concentrations de certains polluants dans l’eau. De plus, les faibles débits dans les canalisations ou l’augmentation de la température de l’eau au cours de son transport peuvent également entraîner le développement de bactéries.

Le dispositif d’alerte sécheresse en France

Avec le changement climatique, les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents, débutent plus tôt dans l’année et durent de longs mois. La France connaît actuellement une période de sécheresse intense qui touche l’ensemble du territoire.

Si nécessaire, les préfets peuvent enclencher des restrictions d’eau dans leur département selon quatre niveaux de gravité :

  • vigilance : inciter les particuliers et les professionnels à économiser l’eau (il s’agit d’un niveau de sensibilisation, pas de restriction) ;
  • alerte : réduction de tous les prélèvements en eau et interdiction des activités impactant les milieux aquatiques. Restrictions en matière d’arrosage, de remplissage et de vidange des piscines, de lavage de véhicules et d’irrigation de cultures ;
  • alerte renforcée : réduction de tous les prélèvements en eau et interdiction des activités impactant les milieux aquatiques. Restrictions renforcées en matière d’arrosage, de remplissage et de vidange des piscines, de lavage de véhicules et d’irrigation de cultures ;
  • crise : ce niveau est déclenché pour préserver les usages prioritaires. Interdiction des prélèvements en eau pour l’agriculture (totalement ou partiellement), pour de nombreux usages domestiques et pour les espaces publics.

Les arrêtés de restriction d’eau par département sont publiés sur le site du ministère de la Transition écologique Propluvia. En octobre 2022, 93 départements sont concernés par une restriction au-delà de la vigilance, sur au moins une partie du territoire.

Agir au quotidien pour se protéger et prévenir la sécheresse

­ Tout d’abord, il est important de s’informer pour savoir si son département est placé en vigilance via le site Propluvia. De plus, les ARS (agences régionales de santé) en charge de la surveillance de la qualité de l’eau réalisent des analyses régulières et alertent la population en cas de contamination. Les résultats des dernières analyses sont consultables sur le site du ministère de la Santé et de la Prévention. En cas de restriction, ne pas consommer l’eau du robinet.

En période de sécheresse, que l’on soit soumis ou non à des mesures de restriction par un arrêté préfectoral, il est important de maîtriser encore plus sa consommation d’eau en adoptant des gestes simples :

  • éviter de laisser couler l’eau du robinet ;
  • limiter l’arrosage du jardin ;
  • ne pas nettoyer sa voiture, ni son trottoir ;
  • utiliser les appareils de lavage (machine à laver, lave linge) à plein ;
  • chez soi, faire vérifier la pression de l’eau qui circule dans les tuyaux par un plombier afin de s’assurer qu’elle n’est pas trop élevée. Vous pouvez aussi faire installer un régulateur de pression ;
  • lors de l’achat d’un lave-linge ou d’une machine à laver, privilégier un équipement ayant un score A+ sur l’étiquette énergie ;
  • installer des réducteurs de débit sur les robinets et les pommeaux de douche.

Agriculteurs et industriels sont également encouragés à réduire leurs prélèvements et leur consommation d’eau par de nouvelles pratiques et modes opératoires (exemple : recyclage des eaux de nettoyage).

Découvrez la pollution de l’air, le risque d’allergie aux pollens, la vigilance météo, le rayonnement UV, la qualité des eaux de baignade, le niveau de risque radon près de chez vous

Recevez les indicateurs environnementaux de votre choix

Recevez les indicateurs de votre choix (qualité de l'air, risque d'allergie aux pollens, indice UV, vigilance météorologique), afin de pouvoir directement adapter votre comportement.

Vous pourrez choisir la fréquence d'envoi (tous les jours ou en cas de vigilance) ainsi que la méthode de réception (email ou notification).